background-top

Comment attirer les candidats de vos rêves ?

Le candidat d'hier n'est plus le candidat d'aujourd'hui. Découvrez grâce à ce livre blanc, comment vous démarquer pour attirer les candidats de vos rêves.

 

Le candidat d'hier n'est plus le candidat d'aujourd'hui. À présent, pour rechercher un emploi, il est possible d'user de différentes techniques et prendre diverses cheminsComment s'y retrouver là-dedans, me direz-vous ? C'est pas si compliqué, il suffit de commencer par décrypter comment s'opère le processus de recherche d'offres d'emploi d'un candidat et vous tenir au courant des tendances. Et bonne nouvelle, c'est le programme du jour !

 

Téléchargez ce libre blanc "Attirer les candidats de vos rêves" afin de le consulter à tout moment.

 

NOUVELLE GÉNÉRATION DE CANDIDATS : COMMENT LES APPRÉHENDER ?

De nouveaux comportements

Les générations Y et Z entendent souvent dire que contrairement à leurs aînés, ils seront amenés à devoir changer de nombreuses fois d'emploi au cours de leur carrière. Et bien c'est vrai !  À ce sujet, ils sont même perpétuellement en veille, puisque 69% affirment même que la recherche de nouvelles opportunités d'embauche fait partie de leur quotidien. 35% commencent même à penser à leur futur emploi après seulement quelques semaines d'embauche. 

Que faut-il en conclure ? Et bien tout simplement que les mœurs ont changé. Les candidats des générations Y et Z sont plus décomplexés face à l'emploi. Pour la plupart, ils n'ont aucun mal à déménager pour un nouveau poste car ils veulent tester de nouvelles expériences. Ils sont aussi plus polyvalents, savent s'adapter rapidement et, surtout, ils osent quitter leur emploi lorsque celui-ci ne leur convient plus (ou que d'autres opportunités plus intéressantes s'offrent à eux).

 

Pourquoi la génération Y est-elle plus difficile à fidéliser au sein d'une entreprise ?

Si certains s'autorisent à changer régulièrement d'emploi, c'est grâce à la montée en puissance des nouvelles technologies leur permettant d'accéder à de nombreuses informations. On parle d'ubérisation de la RH. Ils peuvent ainsi avoir accès à une multitude d'offres d'emploi leur permettant donc de maximiser leurs chances, d'être par conséquent plus exigeants sur certains critères, ou encore ne pas avoir de scrupules à switcher d'une offre à une autre lorsqu'ils surfent sur les sites d'emploi.

De plus, leurs nouvelles exigences et la profusion d'offres à leur disposition, les poussent à se renseigner de plus en plus sur l'entreprise avant même d'avoir l'idée de postuler.
Les candidats sont de plus en plus exigeants.

Des candidats exigeants

Ce n'est pas une nouvelle... les français sont exigeants ! Et ce n'est pas le recrutement qui passera entre les mailles du filet. En tant que candidat 2.0, il est important pour eux de pouvoir candidater en un clic. Jusque là, ça peut se comprendre, car lorsque l'on envoi jusqu'à 50 CVs par jours, devoir créer un compte à chaque fois peut s'avérer être très long. À moins que ce soit une stratégie du recruteur pour ne recevoir que des candidatures qualifiées, de gens motivés. Et si vous recherchez un profil particulier, cette pratique est même conseillée quitte à faire trépigner vos postulants.

Sinon, ils souhaitent aussi pouvoir géolocaliser les offres présentes sur le marché. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils apprécient les jobboards. Mais de ce côté là, rien de bien compliqué, vous pouvez en faire tout autant sur votre site carrière. Il suffit d'intégrer la fonctionnalité en question dans votre template de site (voir le site CEMEX réalisé par Flatchr).

Et pour terminer, bien que le web ai la côte, l'humain continu toujours de primer sur certaines étapes du recrutement. Fournir des informations par le biais de votre site internet ou vos réseaux sociaux est une bonne chose mais apporter du contenu supplémentaire lorsque vos postulants vous sollicite, c'est encore mieux. Au final, il s'agit de mettre en place une stratégie d'inbound recruiting qui consiste à mettre le candidat au cœur de votre stratégie en adaptant votre contenu à chacune des étapes que la personne franchit.

Souvenez-vous que chaque candidats qui essaie de vous approcher peut s'avérer être également un client potentiel de votre entreprise et, en tout cas, parlera de son expérience candidat autour de lui. Il peut donc aisément contribuer à faire ou défaire votre réputation, ce qui fait que vous avez tout intérêt à satisfaire ses besoins en information. Cela peut passer par des échanges tchat, vidéo, etc. qui sortent un peu de l'ordinaire et favorisent l'aspect relationnel. En tout cas, cela pourra donner au candidat un avant-goût de l'ambiance au sein de votre entreprise.

 

LA RECHERCHE D'OFFRES S'EST DIGITALISÉE

Les candidats sont connectés

À l'ère du numérique, il n'est pas très étonnant de voir que la recherche d'emploi se fait de plus en plus par le biais d'internet. Plus précisément, 88% des candidats utilisent ce support. La raison ? La présence de nombreuses offres faciles d'accès !

C'est pourquoi les premiers réflexes des candidats sont, d'après une étude JobWeb, de se rendre tout d'abord sur les sites d'emplois (90%), sur les agrégateurs d'offres (comme Indeed, Optioncarrière, etc. à 56%), sur les réseaux sociaux (à 42%) et enfin, sur les sites de petites annonces (22%) pour trouver le job qu'ils attendent depuis longtemps.

Internet, depuis sa création a pour objectif de faciliter l'accès à l'information donc il est logique qu'un candidat commence ses recherches sur ce canal. D'ailleurs, c'est par ce biais qu'il va se renseigner sur l'entreprise avant même de postuler. Et ne croyez pas qu'il s'agisse de faits exceptionnels, car d'après une étude RégionJob, ce réflexe est commun à 83% des chercheurs d'emploi. De plus, généralement, les informations sur votre société sont très facile d'accès. Nous pouvons les trouver grâce à votre site internet, mais aussi sur les sites d'avis de votre marque employeur, les réseaux sociaux, etc.

Et sur ce point, les recruteurs doivent être vigilant car 81% des candidats finissent par être influencés par les informations qu'ils auront trouvé sur votre société. Il a même été annoncé que 63% des candidats ont mis de côté leur envie de postuler après en avoir appris un peu plus sur l'entreprise. C'est là que l'on remarque l'importance de la marque employeur. Mieux vaut donc garder un œil sur sa réputation en ligne !

 

 

Être un candidat e-consommateur, qu'est-ce que c'est ?

Malgré leur facilité à bouger, les candidats considèrent que le choix d'un nouvel emploi est, pour eux, une des décisions personnelles les plus importantes. Parmi les sondés d'une étude menée par Carrerbuilder, 44% trouvent même que l'acceptation d'un nouveau poste est plus important que le fait de déménager, reprendre une formation, ou encore acheter une voiture. Ils réfléchissent à cette décision comme s'ils réalisaient un achat impliquant.

C'est aussi ce qui explique la raison pour laquelle ils recherchent régulièrement de nouvelles opportunités. En effet, cela leur permet d'être confortés dans leur choix tout comme l'on pourrait se rassurer en comparant les prix d'un produit avant d'acheter.

Les recruteurs doivent prendre en compte la perception qu'on les candidats du changement de poste, afin d'apporter des réponses à leurs questionnements. Cela passe notamment par de la publication de contenus pertinents à travers différentes sources, mais aussi par la mise en avant de plus-values qui pourraient amener à mieux les fidéliser. Cette pratique a pour but de réduire le turn-over auquel certaines entreprises doivent faire face.

Les candidats sont connectés.

100% digitalisé

Aujourd'hui de plus en plus de sites de marque employeur sont responsives, c'est à dire qu'il s'adapte automatiquement au type de support que vous utilisez pour visionner du contenu (ordinateur, tablette, smartphone, etc.). La raison de cette initiative s'explique par le fait que 39% des demandeurs d'emploi consultent les offres directement depuis leur smartphone. Mettons-nous à leur place, quoi de plus énervant qu'un site qui s'affiche mal ! Surtout que 22% de ces mêmes candidats postulent juste après consultation de l'offre. Il est donc important de commencer dès maintenant, à leur donner une image dynamique de votre entreprise en optimisant vos technologies.

 

ÊTRE LE RECRUTEUR DU 21ÈME SIÈCLE 

Paradoxe entre candidats et recruteurs

D'après une étude menée par RégionJob, il existe une dissonance entre les pratiques des recruteurs et celles des candidats.

Commençons par les réseaux sociaux. 67% des Directeurs RH les utilisent pour faire du sourcing alors que seulement 52% des candidats les utiliseraient pour leurs recherches. Bien que les réseaux sociaux soient au cœur du 21ème siècle, nous voyons que tous les candidats ne sont pas encore forcement au point. C'est notamment le cas de la génération X. En effet, il s'agit d'une tranche de population qui reste de nombreuses années dans la même entreprise et, qui est donc moins dans une recherche de mise en avant par les réseaux sociaux. Il est donc possible de trouver, parmi eux, des personnes qui ne possèdent pas de compte LinkedIn par exemple. Ces personnes-là sont donc plus difficiles à sourcer.

D'autre part, malgré le nombre croissant de recruteurs présents sur les médias sociaux, 46% des postulants sont persuadés que les employeurs n'y prêtent pas attention. Une bien belle erreur d'interprétation, les menant parfois à négliger le contenu de leurs publications.

Autre exemple, 43% des candidats postulent par le biais d'un jobboard alors que seul 14% des recrutés ont trouvé un emploi grâce à ce canal. Alors pourquoi les chercheurs d'emploi ont-ils l'impression que les sites d'emploi ne fonctionnent pas ?  La raison est simple, la publication sur les jobboards coûte cher. Il faut prévoir en moyenne, 800 euros hors taxes pour un seul mois de diffusion. Alors bien que ces canaux soient appréciés des postulants, les employeurs préfèrent généralement opter pour des systèmes moins coûteux.

Enfin, avez-vous déjà entendu parler des jobdatings ou afterworks ? 55% des employeurs trouvent le concept intéressant sauf qu'en réalité, 65% d'entre eux ne sont pas organisés. Pourquoi ? Les candidats sont peu nombreux à adhérer au concept, bien que ceux qui y participent trouvent ça intéressant. Cette constatation est assez dommage car on constate que de plus en plus de postulants désirent pouvoir interagir directement avec un interlocuteur au lieu de systématiquement passer par des réseaux dématérialisés.

 

Tout cela met en avant des constats qui peuvent pousser à s'arracher les cheveux me direz-vous, mais si vous faites en sorte d'être cohérent dans votre stratégie de recrutement, tout en suivant les modes du moment, vous ne serez pas impactés.

 

Diversifiez votre communication

 

Conseils pour un recrutement adapté.

4 CONSEILS POUR UN RECRUTEMENT ADAPTÉ AUX NOUVELLES TENDANCES

1# Améliorez votre site carrière

Les candidats d'aujourd'hui sont donc hyper connectés, ça on l'a compris. Et sachant qu'ils vont taper le nom de votre entreprise dans leur barre de recherche, mieux vaux soigner votre site carrière. Ne négligez pas cette étape car il s'agit de la représentation de votre image d’entreprise, et un moyen de vous démarquer de vos concurrents. Sous-estimer votre site carrière, c’est purement et simplement saboter votre recrutement.

 

2# Mettez vos processus à l'épreuve

Que vous soyez recruteurs, employeurs ou membre d'un service RH, lorsque vous mettez une offre d'emploi en ligne, il est quand même plus judicieux et surtout consciencieux, de vérifier que le process que vous avez mis en place fonctionne. C'est tout bête mais parfois, un mauvais copier-coller d'adresse mail ou un site carrière hors service peut tout faire échouer.

D'autre part, si votre processus de recrutement est trop lourd, vous risquez de décourager même les plus motivés. Il peut donc être bénéfique de prendre 5 minutes pour vous mettre à leur place et remplir votre formulaire. Cela vous permettra de déceler les problèmes, essayer de les résoudre ou préparer vos arguments en conséquence. Notez malgré tout que si, au bout du compte, vous perdez vous-même patience au moment de remplir le formulaire, c'est qu'il y a potentiellement des choses à modifier.

 

3# Co-mmu-ni-quez

Comme nous avons pu le voir, les candidats sont de plus en plus exigeants et ont certaines attentes. Et l'un des souhaits qu'ils formulent le plus, c'est de recevoir un retour suite à leur candidature. 24% d'entre eux espèrent être tenus au courant de l'avancée de leur postulation car beaucoup se plaignent de n'avoir aucunes nouvelles de la part des recruteurs. De la même manière, 23% affirment vouloir être informés s'ils n'ont pas été retenus ou encore recevoir une explication suite à un refus.

 

À ce sujet, il est clair qu'il peut s'avérer compliqué de personnaliser chaque retour, mais insérer de la cohérence dans vos contenus, même si vos mails sont automatisés, peut les aider à comprendre votre démarche. Ils trouveront votre société plus humaine ce qui contribuera à valoriser votre marque employeur. De même lorsque vous lui envoyez un email, que ce soit un email de refus ou un email de recrutement classique, il est primordial de les humaniser un maximum. 

 

Egalement, toutes entreprises cherchent a recruter les meilleurs talents du marché pour servir les fondations et la base de son business. Mais comment attirer des personnes clés au sein de son entreprise ? Comment vous démarquer de vos concurrents ? Et bien un seul mot d'ordre. Soyez CRÉ-A-TIF !

Pour lui donner envie de vous rejoindre, il faut que votre communication écrite reflète qui vous êtes ! Si vous avez peu d'inspiration en ce qui concerne la rédaction de vos emails de recrutements, n'hésitez pas à prendre exemple sur des templates existants. Si vous êtes souhaitez plutôt sortir des sentiers battus, vous pouvez également mettre en place des campagnes de recrutements décalées et carrément fun ! 

Tous les candidats méritent la même attention.

4# Offrez une attention similaire à tous vos candidats

On ne va pas vous apprendre votre métier mais il est important de souligner la nécessité d'apporter la même attention à tous vos candidats quels qu'ils soient. Grâce aux réseaux sociaux, sites d'avis et autres, les candidats peuvent être tentés de partager leurs expériences candidats, c'est pourquoi il faut faire en sorte d'être le plus linéaire possible dans sa conduite.

 

D'autre part, pensez à votre CVthèque. Ce n'est pas parce-que le candidat en question ne réunit pas les pré-requis nécessaires pour le poste X, que se sera le cas pour le poste Y. Il se pourrait bien que ce soit même lui qui colle parfaitement à votre prochain poste ! Et clairement, il sera plus rapide et moins coûteux pour vous de piocher dans votre CVthèque que vous relancer dans un recrutement de A à Z. C'est pourquoi il faut toujours faire en sorte de laisser la meilleure impression possible.

Et puis comme nous l'avons évoqué, votre candidat, c'est peut être aussi votre client. Selon une étude, 52 % des candidats seraient moins enclin à acheter un produit provenant d'une entreprise pour laquelle ils ont candidaté sans recevoir de réponses. De même en cas de mauvaise expérience au cours d'un entretien ou encore en cas de non suivi post entretien.

 

De plus, ces dernières années, on a beaucoup entendu parler des softs skills. Ces compétences comportementales semblent devenir toutes aussi importantes, si ce n’est plus, que les compétences techniques des candidats. 

 

L'expérience candidat passe également par l'entretien que vous leur faites passer. Vous ne pouvez pas demander tout et n’importe quoi à votre interlocuteur. En effet, votre entretien doit respecter certaines règles car certaines questions peuvent constituer une discrimination à l'embauche et sont donc interdites.

 

5# Intéressez-vous aux profils atypiques

Il n’est pas rare qu’on demande à un nouvel employé d’apporter des idées nouvelles lorsqu’il commence à un nouveau poste. C’est même souvent pour cela qu’il a été embauché. Alors, qu’est-ce qu’un profil atypique peut apporter de plus à ce niveau-là ? La réponse est simple : un regard extérieur. 

 

Peut-être que d'ici une vingtaine d'années, nous ne parlerons plus de profils atypiques, car nous aurons tous des carrières professionnelles tellement différentes et éclatées, qu'il n'y aura plus lieu de mettre l'accent sur la non-conformité, quelle qu'elle soit. Que ce soit une personne en situation de handicap, ou un profil atypique, n'hésitez pas à leur donner une chance, ils pourraient vous surprendre !

 

6# Testez vos candidats

Il peut être compliqué de faire son choix lorsqu'on se retrouve face à plusieurs prétendants ayant les mêmes compétences. Pour réussir à le faire, nous avons la solution : faites passer des tests d'évaluation à vos candidats !

 

Si vous souhaitez un profil avec des compétences linguistiques particulières, sachez qu'il existe des tests de niveau de langues, qui vous permettront de faire le tri plus rapidement entre vos candidats. Idem si vous souhaitez savoir si votre candidat potentiel matchera parfaitement avec le poste et votre entreprise, vous pouvez le soumettre à un test de personnalité

 

LES PETITES NOUVEAUTÉS DU RECRUTEMENT QUI CARTONNENT

1# Montrez qui vous êtes

Comme nous l'avons évoqué, travailler sur sa marque employeur ou sur l'inbound recruiting en publiant du contenu sur vous, apparaît comme une des tendances du moment. Tout miser sur sa communication d'entreprise ou encore sur la satisfaction et l'expérience candidats fait parties des techniques à maîtriser.

 

2# Et si vous cooptiez

La cooptation est une méthode qui colle assez bien à votre stratégie de valorisation de la marque. Mais qu'est-ce que c'est ? Si ce mot ne vous parle pas, on pourrait également appeler ça "recommander quelqu'un", et cela passe par le fait de pousser une candidature autre que la sienne. Alors bien évidement, pas n'importe qu'elle candidature puisque quelque part, le collaborateur engage aussi sa réputation dans cette démarche. Il va généralement mettre en avant le profil d'un membre de sa famille, d'un ami, ancien collègue ou membre de son réseau en qui il a confiance et qui peut, selon lui, correspondre à l'entreprise. Mais si cette pratique fait fureur, puisqu'elle représente environ 40% des recrutements, c'est parce-qu'elle met en avant vos collaborateurs qui auront automatiquement une image plus valorisée de son entreprise. Et quoi de mieux que d'avoir ses salariés comme représentant de votre société.

 

3# Le sourcing

Vous recherchez un talent particulier ? Vous en avez marre de recevoir des candidatures qui ne correspondent pas à vos besoins ? Alors sourcez !

Certes ça peut prendre un peu plus de temps que de trier vos candidatures à la main (et encore que, si vous n'êtes pas équipés d'ATS, ça peut s'avérer très long) mais votre démarche sera bien plus qualitative ce qui vous fera, au contraire, gagner du temps sur les entretiens. Le sourcing consiste à identifier les candidats correspondants au profil de vos rêves pour un poste donné. Vous allez donc chercher vos talents par le biais des réseaux sociaux, annuaires d'écoles, CVthèques, etc. Et cette technique comporte pas mal d'avantages.

 Au 21ème siècle, on se sert des réseaux sociaux pour recruter.

4# Partie tech

Indeed, l'Apec, RégionJobs, Monster, Leboncoin.fr, Cadreonline, etc. vous les connaissez et c'est une bonne chose que d'y publier dessus mais ne négligez pas pour autant les réseaux sociaux !

Prenons, LinkedIn il s'agit d'une plateforme qui est bien entrée dans les mœurs, et pourtant, on trouve encore des sociétés pour qui ce n'est toujours pas le parti pris. Ce qui est bien dommage lorsqu'on sait que ce canal est un réel vecteur de communication pour les chercheurs d'emploi et donc, une mine d'or pour les recruteurs qui veulent notamment faire du sourcing.

D'autre part, LinkedIn jobs qui est donc la partie "offres d'emploi" de LinkedIn est également relativement consultée et appréciée des candidats alors n'oubliez pas d'y poster quelques annonces !

Et lorsqu'on parle de "dérives" des réseaux sociaux vers la RH, on est obligé de parler de Facebook Jobs, le petit frère de Facebook. Bien que ce jobboard ne soit pas encore très connu des Frenchies, il s'agit notamment d'un canal très utilisé aux États-Unis. Alors préparez-vous à en entendre parler.

Enfin, le petit nouveau : Sharp. Son nom ne vous dis peut être pas encore grand chose mais il peut s'avérer bien utile pour rechercher des talents. Son fonctionnement s'apparente à celui des sites de rencontres. Étrange ? Pas tellement. Sharp vous propose de nouveaux profils chaque jour avec qui les pré-requis de votre poste pourrait matcher. Et lorsqu'on parlait de faire intervenir plus d'humain dans le processus de recrutement, voilà qui pourrait faire l'affaire.

En clair, à vous de choisir si vous préférez restez sur un format classique ou vous aventurer un peu plus pour suivre les tendances.

 

Pour conclure, le milieu des ressources humaines n'est pas chose simple à maîtriser car il faut en permanence garder un œil sur l'état du marché, connaître le fonctionnement des candidats, mais ce n'est pas pour rien qu'il s'agit d'un métier me direz-vous ! Rassurez-vous, grâce à ce livre blanc, vous avez, à priori, toutes les cartes en main pour performer, réduire votre temps de recrutement, donc vos coûts. Et si ce point reste fastidieux pour vous, sachez qu'il y a des solutions pour vous mâcher un peu le travail comme l'ATS de Flatchr. Mais qu'est-ce donc ? Un super outil vous permettant de multi-diffuser vos annonces, gérer les retours de candidatures grâce à une plateforme adaptée (et en plus, on vous aide à faire le tri) et même faire du sourcing ou de la cooptation.

 

 

Alors à vos claviers et bon recrutement !

 

Comment attirer les candidats de vos rêves

Nos derniers articles

Actualités RH, dossiers, interviews, livres blancs, vidéos, publications, infographie : retrouvez toute l'actualité RH sur notre blog.

email

Address E-mail

contact@flatchr.io

Phone

Contactez nous

+33 9 50 44 91 56

Essai gratuit

Essayez maintenant

14 jours gratuits